Rhums BARBANCOURT

Louis Barbancourt débarque en 1736 à Saint Domingue, plus précisément sur la propriété de l'Archaie où, en 1765, il commence à produire du Rhum.

En 1862, les descendants de Louis Barbancourt, (Dupré et Labbé Barbancourt) déplacent la distillerie sur l'Habitation Mouline, à Damien. À cette époque, ils re-distillent les Clairins locaux selon la méthode charentaise pour les faire par la suite réduire en fûts de chêne français. En 1906, les frère se séparent, Dupré Barbancourt garde l'entreprise jusqu'en 1907, l'année de sa mort.

En 1946, c'est Jean Gardère qui hérite de l'entreprise et qui sera le PDG jusqu'en 1990. En 1949, une nouvelle distillerie Barbancourt apparait à la sortie de la guerre, sur le plaine de Cul-de-sac. C'est en 1952 que débarque sur le marché le premier Rhum de pur jus de canne du domaine.

Le terrible séisme touchant Haïti en 2010 fait malheureusement des dégâts considérables, quatre employés perdent la vie. La distillerie perd également 30% de son stock. Pendant 4 mois, la production est alors complétement arrêtée. Au décès de Thierry Gardère en 2017, sa fille Delphine Nathalie Gardère reprend l'entreprise.

Nichée dans un écrin de champs de canne à sucre, la marque Barbancourt possède 120 hectares de canne à sucre sur les 600 qui constitue ses besoins actuels. Alimentée avec de la bagasse, la distillation s’effectue en colonne. Par la suite, le vieillissement s'effectue dans des foudres de 7000 litres et dans des barriques de chêne français du Limousin fabriqué par la maison Seguin Moreau.

Chaque année, environ 3 millions de bouteilles de Rhum sortent de la distillerie.

Product added to wishlist
Produit ajouté à la comparaison